Action "Une journée autrement"

# MRtouchepasànospensions

Lors de la "journée autrement" de ce 1er février, vous avez démontré par l'humour et la créativité votre détermination à combattre les mesures gouvernementales en matière de pension !
Voici une montage reprenant un aperçu des actions. Malheureusement, nous n'avons pas pu y insérer toutes les photos reçues tant elles étaient nombreuses mais vous les retrouverez dans l'album photos la page Facebook de la CSC-Enseignement
MERCI pour votre mobilisation !

Pour nos pensions, mobilisons-nous "autrement" !

Quelles sont les mesures qui détricotent nos pensions ?
  Le gouvernement fédéral a décidé : 
- le recul de l’âge de la pension jusqu’à 67 ans ;
- l’impossibilité d’obtenir une pension anticipée avant l’âge de 63 ans et 42 ans de carrière ;
- la suppression de la bonification pour diplôme pour le calcul de la carrière ;
- la fin de la gratuité de la bonification des diplômes pour le calcul du montant de la retraite. 
 Le gouvernement fédéral nous annonce:
- la suppression des tantièmes favorables (55e) au 1er janvier 2019 : votre future pension sera calculée en 60e ;
- la future pension à points (difficulté de prévoir à long terme le montant de la retraite). 
 Quelles sont nos revendications ?
- Le respect du « contrat » entre les travailleurs des services publics et les autorités.
- La défense des emplois des jeunes collègues en vue d’une stabilisation plus rapide.
- La défense de la qualité de l’enseignement : l’allongement de la carrière pourrait priver les élèves et étudiants de milliers d’heures de cours.
- Une pension plus équitable pour les femmes ayant mis entre parenthèses certaines années de leur vie professionnelle en faveur de leur famille. 
- Une juste reconnaissance de la pénibilité des métiers de l’enseignement.
 Quel est l’objectif de l’action « une journée autrement » ?
Sensibiliser l’opinion publique et principalement les parents à la pénibilité du métier d’enseignant et plus particulièrement l’impact indirect qu’ont les mesures gouvernementales en matière de pension sur nos enfants.
Concrètement, en quoi consiste l’action « une journée autrement » ?
 Modalités concrètes de l’action
   Prévoyez un arrêt de travail le jeudi 1er février 2018, en front commun.
- L’arrêt de travail doit être de moins de 50 minutes afin de ne pas subir une perte salariale ;
- Il est impératif de déterminer une période commune pour tenir cet arrêt de travail et d’en avertir votre hiérarchie, le cas échéant, par l’intermédiaire de la délégation syndicale. 
 2°Un jeu d’affiches est mis à votre disposition. Elles sont destinées à être apposées aux endroits visibles de votre établissement, même à l’extérieur de celui-ci. Par exemple à l’entrée de l’école afin de sensibiliser les parents. N’hésitez pas à le dupliquer ! 
 Attention ! Au sein de l’établissement, la distribution de tracts et l’affichage en dehors des lieux réservés aux valves syndicales doivent faire l’objet d’un accord de votre hiérarchie.






 3° Libre cours à votre imagination ! Rien ne vous empêche d’organiser des mini-représentations pour mettre en scène les problématiques liées à la prolongation de la carrière et au vieillissement qu’on rencontrerait dans vos classes. 
 4° Faites des photos ou vidéos de votre action et publier sur les réseaux sociaux en reprenant 
En aval ou en amont de l’action 
5° Poster une des affiches sur les réseaux sociaux. Partager avec vos contacts et demander de liker l’action. 
6° Envoyer les photos de vos actions à vos permanents régionaux afin qu’elles soient publiées dans les différents médias (papiers et/ou électroniques) de chaque organisation syndicale. 
Une lettre d’action adressée aux parents est prévue et leur sera adressée la veille de l’action. 
Pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à revenir vers votre permanent ou secrétaire régional.