Négociations sectorielles- Cahier de revendications 2019-20

En quoi consistent les négociations sectorielles ?

Dans le secteur de l’enseignement, ces négociations ont lieu tous les deux ans. Elles ont pour but d’améliorer les conditions de travail des personnels, toutes catégories confondues.
Les organisations syndicales, mais aussi les pouvoirs organisateurs, rédigent un cahier de revendications qui est présenté au gouvernement de la Fédération Wallonie Bruxelles, à savoir au Ministre-Président et aux différents Ministres de l’Enseignement. Ce document, lorsqu’il est présenté en front commun, est le fruit d’une mise en commun des revendications de notre base et le résultat des points qui font consensus1.
Après trois mois de négociations, le Gouvernement nous présente un protocole d’accord sectoriel relatif à la programmation sociale dans l’enseignement.
Ce protocole est soumis à la signature de toutes les parties mais une signature suffit pour qu’il puisse être mis en place.
Ce texte suit alors la procédure législative afin de devenir un ou plusieurs projets de décret portant exécution dudit protocole et être discuté et voté en séance plénière du Parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Qu’est-ce que le front commun syndical ?

Il est composé des cinq organisations syndicales actives et représentatives dans le secteur de l’enseignement (leur logos sont repris sur ce document), à savoir : CSC-ENSEIGNEMENT - CGSP- ENSEIGNEMENT - Le SLFP-ENSEIGNEMENT - Sel SETCA - APPEL.
Sur ces matières, toutes les organisations syndicales travaillent de concert pour défendre les intérêts de chacun des membres du personnel.
Quelques explications sur la revendications d'une revalorisation salariale
Le 3 avril, le Gouvernement a rencontré une délégation du front commun et s'est dit sensible aux revendications...

 Le nouveau VADE-MECUM est sorti de presse !

Tous nos délégués et mandataires peuvent le retirer dans leur secrétariat régional.